Alcool

                                                                                      Alcool

 

Au total, l’alcool est responsable de 7 % de l’ensemble des cancers. Même si on sait que la consomation d’alcool et le risque de cancer sont liés , on ne sait toujours pas précisément le mécanisme. Toutefois, l’alcool semble plutôt agir par contact direct, et va surtout entraîner des cancers au niveau des voies aéro-digestives supérieures (bouche, gorge, oesophage). Mais les dégâts peuvent aller plus loin et boire de l’alcool augmente les risques de multiples cancers .

 

Les boissons alcoolisées pourraient également accentuer les symptômes de l'asthme et de l'allergie.

Les effets toxiques de l'alcool sont aujourd'hui bien connus. Le foie, le cerveau et le système nerveux, le coeur et les muscles peuvent être atteints. L'appareil digestif n'est pas épargné. Du point de vue de l’effet général de l’alcool sur l’organisme, l’alcool est premièrement un toxique cellulaire.

 

La prise d'alcool en quantité importante (il n'y a pas de doses définies, les réactions à l'alcool étant variables selon les individus) peut entraîner des hépatites chroniques  et aboutir à une cirhose (maladie chronique et irréversible du foie). Il faut savoir d'ailleurs que l'alcoolisme est responsable d'environ 50 % des cirrhoses. "L'hépatite alcoolique peut être symptomatique ou évoluer petit à petit sans s’en rendre compte, il faut donc être attentif à sa consommation.

 

Bouche, gorge, oesophage : sur tout son trajet l’alcool cause des dégâts et accroît le risque de nombreux cancers – et encore plus accru s’il est associé au tabac. Dans quelles proportions l’alcool augmente-t-il les risques ? Quel est son impact sur la mortalité ? Je vous propose une petite liste des cancers qui peuvent être causés  par l’alcool.

En France, l'alcool est la cause la plus fréquente d'hépatite !  Attention cependant  les lésions du foie entrainées par l'alcool peuvent, parfois, être mortelles.

 

 

 

 

  • Cancer du foie : multiplication des risques par 1,5

L’alcool est un poison du foie. En détruisant ses cellules, il peut entraîner des cirrhoses, qui elles-mêmes évoluent parfois en cancer.

  • Cancer du sein : risque multiplié par 1,2

De nombreuses études montrent le lien entre la prise d’alcool et le cancer du sein. Le risque augmente d’environ 7 % par verre quotidien.

  • Cancer colorectal : risque multiplié par 1,1

Cancer du larynx : risque multiplié par 10

  • Cancer de la bouche et du pharynx : risque multiplié par 4 à 5
  • Cancer de l’oesophage : risque multiplié par 2 à 5

 

Pour le foie, si l’alcool est consommé régulièrement et en excès, l'alcool est alors un poison lent, responsable d'un assez grand nombre de décès par cirrhose à partir de 35 ans, mais aussi de pancréatites alcooliques dans trois cas sur quatre, et de cancers des voies aéro-digestives supérieures (bouche, gorge, oesophage…) à partir de 45 ans en moyenne. Il touche tout particulièrement les populations jeunes et actives : 39 % des décès par cirrhose et 22,6 % des décès par cancers des voies aéro-digestives supérieures liés à l'alcool surviennent principalement chez les hommes de 35 à 54 ans. Enfin, le système cardiovasculaire n'est pas épargné.

Mathis nabot

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site